SCORE VIRAL : 301343
Nous contacter

Qu’est-ce que le Serious gaming? (jeu sérieux)


serious gaming
Un Serious game, ou jeu sérieux, est une activité qui utilise des mécanismes ludiques pour résoudre des problématiques pédagogiques ou promotionnelles.

Même s’il peut être amusant, son objectif est toujours de faire évoluer son audience (former, entrainer, sensibiliser, fidéliser…).

Le Serious gaming utilise, la plupart du temps, les technologies issues du jeu vidéo pour augmenter l’implication des joueurs. L’interactivité permet, en effet, d’enrichir les parcours et de créer de véritable scénario pour faciliter l’adhésion.

En ce basant sur le fait que les individus se souviennent de 30% de ce qu’ils voient et de 90% de ce qu’ils font, les serious games deviennent alors des supports privilégiés pour véhiculer l’information car ils permettent à l’utilisateur de s’impliquer dans un environnement pour expérimenter des scénarios.

Contrairement à l’advergaming, le serious gaming possède une réelle portée pédagogique et cherche à transmettre un message utile pour l’audience (sensibilisation, formation, simulation…).

Pour concevoir un jeu sérieux, il faut choisir le support (mobile, tablette, ordinateur, web, plateau…), définir le gameplay, scénariser et produire le contenu. C’est un projet complexe qui nécessite des compétences multiples afin d’assurer l’atteinte des objectifs dans les meilleures conditions. La plupart du temps, il est nécessaire de faire appel à une agence serious game qui sait appréhender l’ensemble des problématiques d’un projet. Un jeu sérieux peut également intégrer des données de suivi permettant d’exporter les résultats dans un environnement LMS (SCORM/AICC).

Souvent les serious games sont intégrés dans des dispositifs transmédia qui permettent de varier les modalités et ainsi éviter la lassitude.
Utilisé en formation, le Serious gaming est un bon complément aux méthodes pédagogiques traditionnelles (présentiel, e-learning…). Il ne peut, toutefois, pas se substituer à ces modalités du fait de l’absence d’échanges réels lors des sessions.

Certaines nouvelles méthodes ou technologies trouvent assez naturellement des applications dans le serious game, nous pouvons citer la réalité augmentée, les alternate reality games ou le storytelling.

Aujourd’hui, il existe de plus en plus de serious games sur étagères. Ce sont des logiciels génériques, développés pour satisfaire un besoin, dont l’utilisation est ensuite vendue à d’autres organisations (sous forme de licences). Ce business model permet de limiter l’investissement initial pour bénéficier de ces solutions.

Dans une étude de IDATE (2010), le marché mondial du serious game est estimé à 1,5Mds d’euros (2010) et sa croissance est estimée entre 40% et 50% par an jusqu’en 2015 (10Mds d’euros de CA en 2015).
 


Avantages par rapport aux solutions traditionnelles :
– Connaissances déclaratives: +11%
– Connaissances procédurales: +14%
– Mémorisation: +9%
– Perception d’efficacité personnelle: +20%
(degré de confiance pour effectuer la tâche pour laquelle ils ont été formés)
– Augmente la compréhension, la mémorisation et l’assimilation
– Augmente la capacité à résoudre des problèmes
– Augmente la capacité à travailler avec les autres
– Améliore la mesurabilité
– Augmente l’impact personnel et professionnel
(Sitzmann et Ely, 2010)
Quelques exemples
Renault Academy (Renault)
Clim’City (Ademe, GDF Suez…)
Ace Manager (BNP Paribas)
Entre2 (OPCALIA)
Reveal (L’Oreal)
Moonshield (Thales)